Professeur du dojo : Thierry SCHWALLER
enseigne l'aïkido à Beuzeville 27

Eleve d'Alain Peyrache shihan et fidèle à l'enseignement du fondateur de l'aïkido


En savoir plus sur le professeur aïkido du dojo de Beuzeville :

Un professeur d'aïkido passionné :
suivant son maître, Alain Peyrache, dans les plus grands stages internationaux à travers toute l'Europe


Biographie aïkido de Thierry SCHWALLER par ses uchideshi :

Démarré l’Aïkido dans les années 80, Thierry a intégré l'école EPA ISTA d'Alain Peyrache il y a plus de 14 ans,

au dojo de Honfleur qui fut transféré à Beuzeville en 2008 par Rémy Pothier à l’époque soto deshi de Alain Peyrache Shihan.

En 2014 Thierry a repris les cours du Dojo de Beuzeville pour enseigner aux adultes et aux enfants l’Aïkido traditionnel.

Ce qui est important à ses yeux, c’est d’apporter une réponse aux élèves face à la vie de tous les jours au travers de l’Aïkido.

Ce qui le maintenir sur la voie de cette magnifique discipline martiale, c’est la confiance de son Senseï Alain Peyrache Shihan et le mode de transmission de l’Aïkido, par les voies traditionnelles "un maître, un dojo", depuis le fondateur O Senseï Morihei Ueshiba en passant par Senseï Tamura et son Shihan actuel A.Peyrache."

© Les élèves de Thierry SCHWALLER

Ses cours d'aïkido à Beuzeville


En savoir plus sur Alain Peyrache shihan :

En savoir plus sur Alain Peyrache shihan maitre du sensei du dojo aïkido à Beuzeville 27

Photos du prof aïkido 27

Pyramide aïkido 27
la filiation au dojo de Beuzeville

Pyramide bientôt disponible

Pyramide aïkido 27 filiation dojo art martial Beuzeville

La pyramide aïkido du dojo de Beuzeville 27

explique ce qu'est la filiation traditionnelle inhérente à notre art martial.

Comme tout organisation martiale et donc militaire le fonctionnement en est pyramidal l'enseignement étant sous la direction du maitre, ses élèves étant en dessous de lui organisé par hiérarchie du plus ancien et ou compétent (sempaï) au plus jeune et ou inexpérimenté (kohaï).

L'aïkido est un art martial et donc l'inverse d'un sport martial.

En effet les sports martiaux (judo, karaté, yoseikan, self-defense, etc) ne connaissent pas ce fonctionnement pyramidal, cette verticalité de la transmission.

En savoir plus